L'allergie, prétexte facile

 


J'ai beaucoup aimé le texte écrit par Nadine, présidente de l'association "Aux Félins Heureux" (https://sites.google.com/site/auxfelinsheureux/home), avec son accord je le partage ci-dessous.


J'en ai assez de ceux qui invoquent l'allergie comme excuse lorsque l'on décide d'abandonner son chat.

Je suis asthmatique et allergique aux chats. Et alors ? je ne suis pas à l'article de la mort !

Quand j'ai eu mon premier chat, un médecin m'a dit : "Débarrassez-vous de ça ". Non seulement je ne me suis pas débarrassée de mon "ça", mais j'en ai pris d'autres et j'ai aussi changé de médecin, à l'époque.

Oui, bien sûr, j'ai eu des bronchites terribles qui duraient plusieurs mois, à tel point qu'on a cru que j'avais la tuberculose parce que j'avais du sang dans la bouche et que je ne guérissais pas.

Mais je n'ai pas voulu me séparer de mon chat. Bien au contraire, à force d'avoir de plus en plus de chats, je me suis auto-désensibilisée et je vais de mieux en mieux. Soigner le mal par le mal. Et ça marche ! Je n'ai plus de bronchites, juste les yeux qui pleurent lorsque je fais de gros câlins à mes chats, ce n'est pas grand-chose.

Alors, au lieu d'inventer des excuses bidons pour abandonner votre chat, dîtes que vous ne l'aimez plus, que c'était une toquade, que votre jouet ne vous passionne plus.

Plus je vois ce genre d'abandons, plus je préfère les gens qui, comme mon frère, malgré l'amour qu'ils ont pour les animaux, ont décidé de ne pas en prendre, parce qu'ils n'ont pas le temps de bien s'en occuper.

Ce ne sont pas les gens qui ne veulent pas d'animaux qui font exploser les fourrières d'animaux abandonnés !

Ce ne sont pas les gens qui ne prennent pas d'animaux qui vont abandonner un chaton devenu trop vieux et moins intéressant !

Ce ne sont pas les gens qui ne prennent pas d'animaux qui vont euthanasier leur vieux chat parce qu'il est malade et leur coûte trop cher.
Pourtant ils ne trouveront pas que les vacances à la montagne ou à l'étranger c'est trop cher.

Ce ne sont pas les gens qui ne prennent pas d'animaux qui feront marcher le commerce des animaleries, source de souffrance animale, et de trafics !

Ce ne sont pas les gens qui ne prennent pas d'animaux qui se pavaneront avec leur chat ou leur chien à particule, diplomé de leur connerie, qui leur sert de faire valoir à leur médiocrité !

Non, ces gens-là, qui ne veulent pas d'animaux, ce ne sont pas eux les méchants. Ils sont parfois plus responsables parce qu'ils savent qu'ils ne pourront pas bien s'en occuper, pour x raisons, et qu'ils préfèrent s'abstenir. C'est un comportement responsable !

Je préfère dix-mille fois ces gens-là à ceux qui disent aimer les animaux, alors qu'ils les "consomment", comme de vulgaires peluches dont on se sépare, plus ou moins bien, quand on en a assez, pour passer à une autre peluche.

Et puis, il y a les autres, ceux qui les aiment par-dessus tout.
Ceux qui leur consacrent toute leur vie, qui sacrifient tout pour eux.
Ceux qui essaient de rattraper l'inconséquence des autres, l'abandon, la maltraitance, la souffrance.
Parce parce qu'ils ont un coeur bien plus gros que leur petit intérêt personnel.
Parce qu'il y a trop de souffrance autour d'eux pour ne rien faire.
Parce qu'il faut bien le faire, pour eux, les pauvres petites vies innocentes qui n'ont rien demandé, même pas celle d'être sur terre.

Mais il y a trop à faire. Lequel choisir plutôt qu'un autre ?
On en sauve un, on en laisse un autre à son triste sort !
On fait en fonction de ses moyens, de la place d'accueil que l'on a. Et on arrive vite à devoir dire non au prochain.
Quel déchirement ! Pourquoi celui-ci aurait moins de chance que celui-là !
Parce qu'on l'a vu avant !

Il faut que les gens stérilisent leurs animaux !
Il faut que les particuliers arrêtent de croire qu'une chatte sera plus heureuse si elle a au moins une portée. Non, elle vivra moins longtemps, les chattes stérilisées avant leurs premières chaleurs échappent aux tumeurs mammaires.

Il faut que les gens comprennent qu'il faut arrêter d'acheter des animaux dans les animaleries pour faire cesser le trafic des mafieux. Le trafic d'animaux est devenu la troisième source de bénéfice des mafieux après la drogue et la prositution. On sait très bien que ces gens-là ne s'embarrassent pas de sentiments et que s'ils font commerce des animaux, les animaux sont élevés dans des conditions déplorables, avec moultes souffrances. Qu'en plus l'acheteur aura un animal malade.

Il faut aussi qu'il y ait moins d'élevage. Bien sûr, certains penseront que sinon les races disparaîtront. En attendant, elles sont loin de disparaître, les éleveurs ne cessent d'en inventer de nouvelles. Parce qu'il faut arrêter d'être crédules, de nombreuses races sont totalement créées. Et pourquoi créer de nouvelles races ? pour se faire du fric, bien sûr.

Et quand on ne peut pas en créer de nouvelles, on prend le bon vieux chat de gouttière et on le commercialise en l'arffublant du nom de CHAT EUROPEEN.

Nouveau snobisme que le chat européen, surtout quand on sait que le chat ne vient pas d'Europe mais d'Egypte et qu'il a été ramené dans notre continent par les Romains qui ont trouvé un allié de taille pour préserver leur bateau en bois en luttant contre les souris.

C'est un bon moyen de faire passer un chat commun pour un chat de race et surtout d'en récupérer le prix.

Moi, je l'aime ce chat de gouttière, parce qu'il y en a de toutes les sortes et de toutes les couleurs. Et j'aime bien aussi ce nom de "chat de gouttière", je les imagine très bien se promener la nuit sur nos toits.

L'argent amène toutes les dérives. L'animal doit en être préservé. L'animal ne doit plus être une marchandise. Une marchandise est qq chose que l'on cède contre de l'argent.

Non, l'animal est un être vivant que l'on doit respecter en tant qu'être vivant et non en tant que marchandise.

Date de dernière mise à jour : 05/11/2013

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×